...pour des architectures

NE PLUS DORMIR AVEC LES BUFFLES

Habitat Mumbai (Bombay-Inde) 2003 TPFE ENSA - Grenoble / Arey Milk Colony - Mumbai

Habitat très économique pour des ouvriers de fermes laitières à Mumbai. Travail personnel de fin d´Etude.

  

C´est en 2001, alors qu´il effectue sa cinquième année d´étude au Rizvi College of Architecture dans le cadre d´un échange universitaire que Sébastien NUTTENS découvre le cas des ouvriers des fermes laitières de Mumbai (Bombay - Inde).

Au cours de cette année, il consacre l´essentiel de son temps à l´exploration/étude de plusieurs bidonvilles de Mumbai pour y observer la "gestion" de la promiscuité par les habitants, sujet de son mémoire(1) de troisième cycle :

"Comment s´organise la vie de 10 personnes, représentant plusieurs générations, parfois de famille différentes dans un habitat extrêmement précaire de 10m² réalisé en bâche, carton, tôles, bouts de bois et bouts de ficelles... , sans eau courante et entourré de milliers d´abris de fortune similaires formant une masse compacte creusée de cheminements d´à peine 70 cm de large ... ? "

Lorsqu´il découvre des fermes laitières en plein coeur de la métropole indienne, il est interpelé par les conditions de vie particulières qui sont réservées et "choisies" par les ouvriers qui se considèrent comme "chanceux".

Entre 2002 et 2003, alors qu´il travaille au sein de l´agence d´architecture grenobloise "R2K", Sébastien Nuttens poursuite cette première étude par une réflexion sur l´habitat ouvriers des "migrants économiques" : cette population d´hommes ayant quitté leur village en y laissant la famille pour chercher ailleurs, à plusieurs milliers de kilomètres, de quoi subvenir à leurs besoins.

Il décide alors d´approfondir son étude du cas particulier des ouvriers des fermes laitières et d´en faire le sujet de son Travail Personnel de Fin d´Etudes :

"NE PLUS DORMIR AVEC LES BUFFLES" - ENSA Grenoble, juin 2003

Le projet consiste en deux propositions pour la création de dortoirs. 

1> UN LIT, UN TOIT

La première proposition est la création de dortoirs implantés sur les lieux de travail lorsque cela est possible. Appliquée aux cas particuliers des fermes laitières de Mumbai, avec leurs ouvriers qui dorment suspendus au-dessus des bêtes, cette proposition prend la forme d´un habitat extremement minimaliste. Cette solution ne remet pas en question le mode devie actuel des ouvriers. 

2> VILLAGES URBAINS / DORTOIRS MUNICIPAUX

Si la majorité des ouvriers rentrent chez eux au bout de 15 à 30 ans, d´autres décident finalement de faire venir leur famille. La deuxième proposition vise donc une population plus large d´ouvriers.

Il s´agit de développer des dortoirs conçus pour devenir des ensembles de petites habitations regroupées autour de cour qui pourraient eux même de venir des maisons conséquentes avec patios... 

Le projet défini une première série de modules habitables simples mais offrant un grand nombre de combinaisons possibles, notamment par des traitements spécifiques des parvis de chaque unité habitable.

Le projet présente ensuite quelques combinaisons développés à partir de cette première série pour former des ensembles organisés autour d´espaces communs (cours, points d´eau, sanitaires...) Enfin, le projet aborde la  dimension urbaine en proposant la création d´un "village urbain" intégrant des dortoirs municipaux qui pourraient être implanté à Mumbai à proximité de la gare de Goregaon.

 

(1) > "LES UNS sur/contre/avec LES AUTRES" (2001),

Mémoire de troisième cycle d´études d´architecture réalisé sous la direction d´Anne-Monique BARDAGOT (Ethnologue) et de Patrice DOAT (directeur du laboratoire CRATERRE-Grenoble). Ce document est consultable au service documentation de l´Ecole Nationale Supérieure d´Architecture de Grenoble.

 

Projet par Atelier S architectes - Toulouse

 

 

 

 

 

2